1000fom.org
Image default
Commerce et économie

Comment lancer sa propre entreprise dans les meilleures conditions ?

Avoir un projet de création d’entreprise, en micro-entreprise ou en société, c’est rentrer dans un processus entrepreneurial qui est tout à fait original dans une vie professionnelle. Le fait de créer pour soi ou ensemble une entreprise implique d’avoir une réflexion assez globale sur l’ensemble du projet et de se définir des critères de performances (ou de réussite) dudit projet. On part souvent d’une idée mais celle-ci est le plus souvent avant tout la réponse à un besoin. Hors de question de créer une entreprise sans savoir si, en effet, l’offre de produits/services correspond à des attentes de consommateurs qui peuvent être des particuliers ou des professionnels.

Définir l’idée constitutive de sa future entreprise

C’est souvent ici que l’on peut avoir des écueils. D’abord parce que les nombreuses idées de business que l’on peut avoir tout à chacun très régulièrement ne sont pas bonnes en soi. Ensuite, parce que tout n’est pas aisément applicable sur un marché ? Enfin, parce que votre idée ne correspond peut-être tout simplement pas à votre profil d’entrepreneur. Pour exemple ici, vous pourriez avoir envie de créer un E-commerce en « pure player » alors même que vous n’avez au stade de l’idée strictement aucune compétence en Web.

Cela est dangereux car, de ce fait, non seulement vous auriez intérêt à monter en compétences sur le sujet, mais vous auriez également besoin de vous poser la question suivante : Pourquoi celles et ceux qui maîtrisent ces sujets parfaitement ne le font pas déjà par ailleurs ? L’idée donc, pour qu’elle soit validée, doit être évoquée le plus possible à des tiers, si possible des personnes qui ont déjà une approche du marché ou de la technique à employer (ici pour le E-commerce, une agence spécialisée ou des professionnels du Web de manière générale).

Chercher de l’information et de la formation sur la création d’entreprise

lancer sa propre entreprise

Pour valider l’idée avec l’aide de tiers, pensez à consulter les réseaux dédiés à l’aide à la création d’entreprise. Les Chambres de Commerce, les Chambres de Métiers, les BGE ou des cabinets indépendants peuvent vous y aider. Plus que l’idée qui sera retravaillée, vous aurez aussi des appuis en marketing, gestion, comptabilité, management parfois. Ces éléments font partie des besoins du nouveau chef d’entreprises.

Des sites spécialisés sur l’entrepreneuriat comme le blog Club Entreprise vous permettent également d’avoir des astuces, des tuyaux sur ce qui pourrait être envisageable de faire dans telle ou telle situation. La formation des dirigeants s’envisage surtout en amont de la création car il est ensuite parfaitement difficile de se former tout en gérant une entreprise. C’est possible et il existe des dispositifs en ce sens, mais on a forcément toujours mieux à faire lorsque l’on a lancé son entreprise. Généralement, les dirigeants préfèrent déléguer les tâches qu’ils ne savent pas réaliser. Cela ne s’improvise pas de prendre des décisions seul ou à deux ! D’ailleurs, allez-vous démarrer seul ou à plusieurs ? Une question cruciale.

Démarrer seul une entreprise ou à plusieurs

lancer sa propre entreprise

Si c’est votre premier projet entrepreneurial, vous aurez besoin de savoir si vous devez être le seul dirigeant ou partager les responsabilités. En la matière, outre le fait d’éviter le plus possible le partage équitable des parts (le 50/50 est en effet souvent l’enfer in fine), il vous faudra être sûr que votre associé(e) ou vos associé(e)(s) apportent une réelle plus-value au projet que vous êtes en train de monter. Beaucoup trop de personnes se lancent à plusieurs par peur de devoir assumer toutes les responsabilités.

En réalité, c’est le plus souvent très agréable. D’ailleurs, s’associer dans le cadre d’une société revient quasiment aux règles du mariage. Vous devez absolument bien connaître la ou les personnes avec laquelle ou lesquelles vous allez partager les responsabilités. Un conseil avisé consiste à partir en vacances avec lui(eux)/elle(s) pour s’assurer que l’entente peut être durable au jour le jour. Sur ce point, pour être très clair, mieux vaut réellement définir statutairement qui fait quoi. La définition des missions de chacun assure la pérennité de l’entreprise.

Un cas particulier est à prendre en compte : celui des business angels. Lorsque l’idée ou le projet se révèle quelque chose de coûteux ou nécessitant des investissements lourds, on peut faire appel à des investisseurs pour assurer les levées de fonds ensuite. L’investisseur met ainsi au capital de la société pour une durée limitée. L’entreprise peut lors faire valoir un apport le plus souvent intéressant et engageant pour d’autres levées de fonds auprès d’organismes prêteurs et banques.

 

Autres articles

Comment trader le Forex ?

Jade d'Orient

La pizza, un plat emblématique

Journal

Des financements bancaires pour vos équipements professionnels

Journal

Pourquoi les systèmes de sécurité sont-ils importants ?

Christophe

Découvrez Nikola Motor, le nouveau constructeur automobile qui affole la bourse

administrateur

Que faut-il avoir ou faire pour devenir un trader ?

Irene