Image default
Enseignement & formation

Comment devient-on élagueur professionnel ?

Notez cet article

L’élagueur est un professionnel dont le métier consiste à réaliser des opérations de taille en hauteur, d’abattre des arbres et/ou d’en prendre soin que ce soit pour le compte d’un particulier ou d’une institution publique. En effet, il s’agit d’un travail qui est ardu et dangereux à la fois. D’où la nécessité d’une formation spécifique.

Les personnes souhaitant devenir élagueur doivent impérativement suivre une formation.

En fait, ces personnes doivent obtenir au préalable un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) ou un Bac pro du domaine agricole.  Après de celle-ci, une formation d’un an doit être suivie par le jeune apprenti à l’issue de laquelle, il décrochera un certificat de spécialisation « taille et soin des arbres ». Durant cette formation, les deux tiers du temps sont consacrés à la pratique au sein des entreprises. Ce qui lui permet de maîtriser les impératifs du métier : connaissance théorique des arbres, pratique de l’élagage, déplacement en hauteur, mesures de sécurité et secourisme.

Après ses études, un élagueur pourra commencer sa carrière au sein d’une entreprise professionnelle d’élagage ou pour le compte de l’État en tant que fonctionnaire. Le poste d’élagueur est un poste de responsabilité qui est évolutif, car on peut devenir chef d’équipe, et avec l’ancienneté, chef de chantier. Dans tous les cas, l’élagueur débutant touchera en moyenne un salaire brut de 1500 euros par mois. Néanmoins, ce dernier reste variable en fonction de son expérience et de la taille du chantier.

Les outils indispensables à l’exercice d’un travail d’élagueur professionnel

Il doit, dans le cadre de son travail, un professionnel expérimenté tel que cet élagueur dans le 76 dispose de tous les matériels nécessaires pour mener à bien sa mission. En effet, on distingue les outils propres à sa mission et les équipements exigés par la loi afin d’assurer sa sécurité.

Les outils propres à sa mission

Il s’agit principalement des tronçonneuses. Celles-ci peuvent être électriques ou thermiques. La principale différence entre ces deux types de tronçonneuses réside dans leurs dépenses en énergies. La tronçonneuse électrique est alimentée par une batterie électrique. Il s’agit d’un matériel plus respectueux de l’écologie. Elle présente cependant l’inconvénient de ne pas être assez performante. La difficulté se présente quand l’élagueur est face à un tronc d’arbre d’une taille importante. Aussi, la batterie de cet appareil doit être changée de manière fréquente. D’autre part, la tronçonneuse thermique, fonctionnant au carburant, est celle privilégier des professionnels en raison de sa grande performance. Toutefois, il s’agit d’un appareil très bruyant. C’est pourquoi les horaires d’élagage des arbres sont strictement encadrés par la loi si on l’utilise.

Les équipements pour assurer la sécurité

Comme il travaille en hauteur, l’élagueur est exposé à beaucoup de risques. En effet, l’Administration exerce un contrôle strict sur les conditions de travail des élagueurs. C’est la raison pour laquelle l’Administration dote le personnel élagueur d’un équipement de protection individuelle (EPI).

Tout le monde ne peut pas devenir élagueur.

En fait, la tâche de l’élagueur n’est pas de réalisation facile. Elle demande à la fois de l’expérience et une grande habileté.   Outre cela, l’élagueur doit avoir des qualités propres à sa personne.  Il doit avoir une bonne condition physique dans l’exercice de son travail. Il sera amené à travailler en équipe et ne doit donc pas être introverti. Aussi, il ne doit craindre les hauteurs et doit être vigilant et alerte pour assurer sa sécurité. Il doit enfin posséder des connaissances en botanique. Cette dernière lui permettra d’adapter le traitement des plantes en fonction de leurs espèces.

Related posts

Tout pour bien démarrer votre entreprise

Irene

Des exemples de pourcentage pour mieux comprendre

Irene

Comment bien personnaliser un tampon entreprise ?

Irene

Les critères à prendre en compte pour choisir sa calculatrice

Irene