1000fom.org
Image default
Immobilier

Les roboadvisors et leurs fonctionnements

Le système a vu le jour en 2008 aux États-Unis et s’est maintenant invité en France. C’est un outil cybernétique qui permet aux investisseurs néophytes avec des portefeuilles limités de recevoir les conseils adéquats pour leurs objectifs financiers. Ainsi, nous allons en parler pour la suite de cet article.

 

Les différents types de roboadvisor

 

Le marché du roboadvisor émerge depuis seulement quelques années, mais l’offre ne cesse de se diversifier. Alors, il y a plusieurs types de roboadvisor avec trois degrés d’intervention :

  • La gestion déléguée : le roboadvisor prend des décisions comme l’allocation des actifs de manière autonome. Quand on s’est inscrit, on ne s’occupe plus de rien, c’est le robot conseillé qui va tout faire à la place. Comme son nom l’indique, c’est une délégation totale de pouvoir.
  • La gestion conseillée : dans ce cas, le robot va simplement proposer des stratégies. Ainsi, on est libre de les suivre ou non.
  • Le conseil : c’est un service de conseil et d’analyse pour les comptes ou contrats existants.

La fintech propose une gestion conseillée ou gestion déléguée et propose aussi leurs propres contrats d’investissement. Cela concerne le plus souvent le compte d’un tiers, le PEA ou le contrat d’assurance vie. La source ici vous mènera directement dans les informations dont vous aurez besoin.

 

Le fonctionnement du roboadvisor

 

Chaque robot est différent, il y a un algorithme qui se cache derrière. Il s’appuie sur les théories financières pour proposer des opérations achat-vente. Le robot va prendre plusieurs données à travers les réponses aux questionnaires et va en déduire les objectifs financiers. C’est la première étape, le profilage.

Ensuite viennent l’allocation et les arbitrages. Le robot va proposer le portefeuille d’investissement adéquat. Si on a choisi une gestion déléguée, alors le robot va se charger de l gestion de la pérennité de l’investissement, sinon, on peut choisir soi-même.

Enfin vient le reporting ou le rapport d’activité. On sera informé de la situation des investissements et leurs évolutions.

Autres articles

Tout savoir sur la rente immobilière

Irene

Investir à Villamartin : une opportunité à saisir

Claude

Pourquoi revendre son bien LMNP ?

Irene

Comment devenir un bon rentier ?

Irene

Bien gérer son investissement immobilier

Irene

Comment fonctionne la simulation en SCPI ?

Irene