Image default
Business

Comment calculer sa retraite ?

Pour calculer le montant de sa retraite de base, il faut prendre en compte plusieurs éléments : le salaire annuel moyen, le taux de pension qui est généralement de 50% et la durée d’assurance. Cette dernière se présente sous la forme du nombre de trimestres validés ou retenus. On multiplie alors le salaire annuel moyen des 25 meilleures années par le taux de pension. On multiplie ensuite le résultat de cette multiplication par le nombre maximum de trimestres validés ou retenus pour obtenir la retraite de base pour le régime général.

Le calcul du montant de la retraite

Le montant de la retraite nette se calcule, quant à elle, à partir de la retraite de base dite brute à laquelle on a enlevé certaines charges sociales. Ces dernières comprennent la CSG ou cotisation sociale généralisée (8,3%) la contribution pour le remboursement de la dette sociale (0,5%), la CRDS ou contribution au remboursement de la dette sociale (0,5%) et la CASA ou contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (0,3%), ce qui donne en tout 9,1%. On multiplie la retraite de base par 9,1% puis on divise le résultat par 100 pour avoir le montant de sa retraite nette.

Retraite complémentaire et retraite dans la fonction publique

Le calcul de la retraite complémentaire est basé sur un système à points. On multiplie le nombre de points cumulés au cours de sa carrière par la valeur de ces points. Dans la cas où le nombre de trimestres pour lesquelles on a payé une cotisation n’est pas suffisante, on multiplie le résultat obtenu par un coefficient de minoration qui correspond au délai restant pour une retraite à taux plein. Il est à rappeler que, sur une année, les points sont obtenus à partir des cotisations de retraire complémentaire divisées par le prix d’achat d’un point.

Le calcul de la retraite à taux plein dans la fonction publique est basé sur les six derniers mois de salaire traduits par un traitement indiciaire brut. Cet indice doit être multiplié par le taux de liquidation qui est de 75% à taux plein. Ce taux de liquidation est ensuite multiplié par un coefficient de minoration ou de majoration, selon le nombre de trimestres cotisés.

Related posts

Pourquoi faire du team building en entreprise ?

Claude

Que faut-il savoir pour un voyage corporate aux Etats-Unis ?

Claude

Le four professionnel : pièce maîtresse d’une boulangerie !

Claude

Le billettiste d’affaire, qui est-il ?

Claude

Comment lutter contre les mauvais payeurs ?

Irene

L’importance de l’ e-reputation en 2019

Claude