Image default
Business

Connaitre le concept d’affacturage et son enregistrement en matière de comptabilité d’entreprise en Belgique

L’affacturage désigne l’une des opérations courantes dans le domaine de la comptabilité. Cette notion représente une des techniques de financement permettant à une société de céder les créances à un organisme spécial appelé le factor. Cela lui permet également récupérer la trésorerie dans l’immédiat.

Au cours de l’opération, le factor se rémunère avec des parties comme les commissions d’affacturage. Un versement de caution peut également solliciter. Dans cet article, vous allez voir comment il faut traiter les opérations de l’affacturage en comptabilité.

Fonctionnement de l’opération rattachée à l’affacturage

Une société peut se servir de l’affacturage en vue d’accélérer au plus vite l’encaissement de ses créances. À partir d’un contrat d’affacturage, elle doit définir clairement toutes les conditions à appliquer lors de l’opération. Cette convention sera signée et approuvée par l’entreprise en question et le factor ou l’organisme spécialisé.

Le déroulement d’une opération d’affacturage se fait d’une manière particulière. Tout d’abord, il y a la société qui facture un client. La créance associée à cette facture est ensuite cédée à un factor. Ce dernier assurera en effet le règlement de la créance dans la bonne et due forme. En d’autres termes, il devra retirer au préalable une retenue de cautions et les commissions propres à l’affacturage.

Quand la créance rachetée par l’organisme est entièrement recouvrée, le factor peut rembourser à l’entreprise la retenue de cautionnements.

Saisie comptable de la cession des créances à l’organisme concerné

Lorsque le factor propose son avis d’acquisition, il est essentiel que l’expert en comptabilité à Ixelles procède à la tenue comptable de la cession de la créance. Cette opération peut être en effet traitée de la façon suivante :

  • Le professionnel du chiffre crédite le compte 411 propre aux clients
  • Il débite soit le compte 6225 concernant les rémunérations d’affacturage pour la somme des commissions hors taxes, soit le compte 44566 sur la TVA déductible, soit le compte 467 lié au factor.
  • Éventuellement, le comptable tient à créditer un autre compte pour le montant de la retenue de caution. Il prend ce titre le compte 467 concernant la retenue de garantie sur opération d’affacturage.

Enregistrement comptable du règlement du factor

Quand une entreprise reçoit le paiement du factor qui est la créance vendue soustraite aux commissions d’affacturage et le recouvrement de caution, elle doit procéder à la saisie comptable de cette opération.

En effet, il faut créditer le compte ou le sous-compte dédié au  467 et débiter en contrepartie le compte 512 sur la banque.

Dès lors que le factor encaisse la créance qu’il a acquise, il doit à la société une somme relative au cautionnement. Le comptable crédite en effet le compte 467 et débite le compte 512.

Related posts

Conditions d’installation de l’exploitant VTC

administrateur

Focus sur la bûche compressée

Claude

Comment acheter une voiture d’occasion en ligne

Claude

Guide d’achat de frigo américain

Claude

Opter pour des banques en ligne pour des frais réduits

Irene

Électricité photovoltaïque : une énergie propre et économiquement avantageuse

Claude