Image default
Loisirs

Enfants et écrans : un vrai danger

Enfants et écrans : un vrai danger
Notez cet article

Les écrans (télévision, ordinateur, tablette et téléphone intelligent) font partie intégrante de la vie quotidienne de la majorité des ménages. Bien qu’ils soient utilisés à divers usages, ils peuvent avoir des désavantages sur la santé et le développement des enfants. De plus amples explications dans l’article suivant.

    1. Une exposition limitée pour chaque âge

Certains experts recommandent un temps d’écran proportionnel à chaque âge. Un enfant de moins de deux ans ne doit pas être exposé à la télévision ou à une toute autre forme d’écran. Durant cette période, l’enfant construit son intelligence grâce aux diverses expériences. À cet âge, il est donc conseillé de lui diriger vers des activités ludiques pour développer ses cinq sens. Les écrans ne sont pas encore adaptés à son cerveau et le rendent passif.

Pour les enfants de deux à 5 ans, deux heures maximum sont recommandées quels que soient les appareils. Les applications choisies doivent être méticuleusement choisies et de bonne qualité. Un accompagnement des parents est vivement conseillé afin de lui expliquer le monde qui l’entoure.

À partir de 5 ans, introduisez progressivement le numérique, car à cet âge, il réclame les écrans. C’est également à partir de cet âge que les parents doivent introduire des jeux adaptés surtout pour les enfants dyslexiques.

Lorsque les enfants sont à l’école primaire, ils sont exposés aux écrans de toute sorte. Le contrôle parental est donc quasiment impossible. Il est donc recommandé de les responsabiliser et d’interdire la télévision et les ordinateurs dans la chambre.

    1. Impact des écrans dans le développement des enfants

De nombreuses recherches sur le rôle de la télévision dans le développement des tout-petits ont été effectuées. La télévision n’a pas encore été bénéfique au développement des jeunes enfants.

Une trop grande exposition quotidienne équivaut à plus de 30 heures de moins à passer avec les autres enfants de son âge. Ce phénomène est l’une des raisons qui ont conduit à l’augmentation de l’obésité due au manque d’activité physique. Pourtant, durant leur plus jeune âge, la marche, la course et toutes autres activités physiques sont nécessaires, notamment, pour les fonctions cognitives (la mémoire, le langage, le raisonnement, l’intelligence, la résolution de problèmes, la décision, l’attention et la perception).

Les autres effets d’une trop grande exposition aux écrans sont :

  • Une augmentation de la réaction aux situations de frustration. L’enfant ne supporte pas les limites ou y réagit avec l’agressivité (en comportement ou en pensée).
  • La mise en place d’un comportement anxieux et du développement de phobies.
  • Une diminution des conduites altruistes. En effet, lorsque la violence est présentée comme modèle (sur les écrans), on observe une diminution des comportements empathiques (compréhension, aide, secours à l’autre).
  • Une apparition d’angoisses en tout genre, liées à des hallucinations sonores ou visuelles perturbantes. Le contenu d’un contenu violent est inadapté et se manifeste de suite ou plus tard (11-16 ans).

Impacts sur la santé physique

Les écrans peuvent perturber le sommeil de l’enfant. En effet, l’écran émet de la lumière bleue et cela peut inhiber la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui régule les cycles veille/sommeil d’un individu. Autrement dit, la lumière bleue tient en éveille et retarde l’endormissement.

Les écrans engendrent également des problèmes de myopie. En effet, l’augmentation du temps passé à l’intérieur et devant les écrans en vision rapprochée fatigue les yeux. La plupart du temps, les enfants restent scotchés à l’écran durant des heures sans respecter les pauses et le changement d’activité toutes les 20 minutes.

En somme, pour prévenir ces effets néfastes, les écrans tactiles (tablette, smartphone, certaines consoles …) peuvent être utilisés dans un cadre ludique, de manière limitée et à un moment adapté de la journée, toujours en compagnie d’un adulte, surtout pour les moins de 6 ans.

Quant aux écrans passifs comme la télévision ou l’ordinateur, respectez toujours un temps limité en fonction de chaque âge.

L’alternatif contre les écrans

Pour remédier à l’abus excessif de l’écran de vos enfants, nous vous proposons cette alternative : l’escape game. C’est un concept d’origine japonaise qui est devenu en vogue en France depuis quelques années. L’escape game est un centre ludique où se mélangent les jeux pour enfant, le sport et d’autres loisirs. Parmi les escapes game, il y a certains qui sont original. Il propose des thèmes de jeux comme celle de l’escape game 91. Ce qui distingue cette escape game des autres c’est son thème à propos des détectives privées comme dans les romans policiers. C’est un jeu d’évasion et d’équipe. Cela se joue dans un espace clos et 5 à 6 joueurs. Pour s’évader de la pièce, il faut résoudre des énigmes. Escape game 91 propose également parmi ses 6 salles de jeux des salles de sports indoor. Vos enfants peuvent jouer au foot, au badminton et au squash.

Related posts

Conseils pratiques pour gérer les allergies aux chats

Samuel