Image default
Loisirs

Les indispensables pour un séjour de chasse au gros gibier

Notez cet article

La chasse au gros gibier est une tradition et une passion dans plusieurs régions de France. C’est une activité fortement réglementée, tant pour le chasseur que pour le domaine qui accueille la chasse.

La chasse, une activité bien réglementée

La chasse crée quelques 25 000 emplois, avec plus d’un million de chasseurs qui sont officiellement enregistrés au sein de la fédération nationale de la chasse : l’inscription y est obligatoire pour pouvoir pratiquer la chasse. La chasse en France revêt de nombreuses pratiques. Pour la chasse au gros gibier par exemple, on pratique la battue, la poussée silencieuse, la chasse à l’affût, aux chiens courants ou encore à l’approche.

Il existe en France près de 529 espèces d’oiseaux de la faune sauvage et 119 espèces de mammifères. Sur cette faune sont répertoriées 64 espèces d’oiseaux et 24 espèces de mammifères qui peuvent être chassées. Parmi les gros gibiers, le chevreuil, le sanglier, le renard, le mouflon et le daim se chassent toute l’année. La saison de chasse des faisans, les perdreaux, les bécasses se fait uniquement de septembre à février.

Les indispensables pour chasser le gros gibier

Pour s’adonner à cette activité, le chasseur doit être muni d’un permis de chasse valide, d’une assurance de chasse valide, d’une autorisation pour armes soumises à déclaration ou à autorisation. Tout d’abord, le candidat doit s’inscrire auprès des fédérations départementales des chasseurs qui préparent un examen théorique et pratique afin d’obtenir le permis de chasser. Pour avoir une validation du titre permanent du permis de chasse, il faut payer une cotisation relative au droit de chasse pour une saison donnée.

La validation du permis de chasse est ouverte uniquement aux personnes âgées de plus de 16 ans. En France, les moins de 15 ans peuvent déjà participer à la chasse si elles ont suivi une formation de base et sont accompagnées par un parrain qui doit être un chasseur confirmé. Cette autorisation est accordée pour une saison cynégétique, bien qu’elle puisse être demandée à tout moment auprès de la fédération des chasseurs.

La souscription d’une assurance chasse est obligatoire. Elle doit couvrir les accidents corporels liés à tout acte de chasse. Pour chasser, il faut porter des armes légalement autorisées. La plupart du temps, les chasseurs utilisent des armes de cinquième catégorie : les armes longues à répétition, semi-automatiques et les armes rayées sont soumises à une déclaration. Le port des armes longues à un coup par canon lisse est libre.

Related posts

Conseils pratiques pour gérer les allergies aux chats

Samuel

Pourquoi la lecture d’un résumé est importante ?

Irene

L’hoverboard, un engin électrique symbole de la génération future

Tamby

Le tulle rose fluo

Irene

Enfants et écrans : un vrai danger

Laurent