1000fom.org
Image default
Bien-être

L’alcoolodépendance n’est pas insurmontable !

L’alcoolodépendance touche une demi-dizaine de millions de Français.

Véritable danger pour la santé, elle peut causer des cancers, des troubles cardiaques, des maladies cérébrales ainsi que des pathologies du foie et du pancréas.

L’alcoolodépendance n’est pas insurmontable !

Heureusement, on peut soigner l’alcoolodépendance…

L’alcoolodépendance en France

Une étude publiée récemment a révélé qu’on buvait de moins en moins en France.

Apparemment, seul un Français sur 10 buvait encore quotidiennement. C’est assez réconfortant, mais ce n’est pas suffisant.

Car on compte encore plus de 5 millions environs de personnes alcoolodépendant dans le pays de Molière.

Ce qui est assez flippant ! Surtout lorsqu’on sait que plus de la moitié des cancers répertoriés dans le monde sont causés par l’alcool.

Et que cette dernière causerait plus de 30 000 décès par an.

L’alcoolodépendance : La prise en charge thérapeutique

Je ne vais pas vous mentir, arrêter l’alcool ne va pas être du gâteau !

Car plus vous aurez bu, plus l’alcool fera partie intégrante de votre organisme. Nul doute, les symptômes de manque seront insupportables.

Mais…

C’est justement pour alléger votre souffrance qu’on vous proposera des médicaments contre la dépendance à l’alcool.

La prise d’antidépresseurs et d’anxiolytiques vous permettront de rester calme et de ne pas céder à l’angoisse.

Si nécessaire, vous pourrez être hospitalisé ou interné dans des centres de cure de désintoxication.

L’alcoolodépendance : La prise en charge psychologique

Soigner la dépendance physique ne suffit pas.

Parce que les mécanismes de la dépendance n’apparaissent pas comme ça, sans raison.

L’addiction est souvent une compensation à une souffrance intérieure. Et l’alcoolodépendance n’échappe pas à cette règle.

Pour éviter les rechutes en conséquence, il faut trouver ce problème. Comment ? En fouillant dans le subconscient.

Et c’est là qu’intervient la psychothérapie ! Plusieurs disciplines comme la TCC, la PNL et même l’hypnose peuvent soigner une dépendance psychologique.

A lire également : « Désintoxication alcoolique sans douleur par la reprogrammation mentale ».

Boaz Yiftach © freedigitalphotos.net

Autres articles

L’autohypnose, un moyen efficace pour vaincre l’insomnie

Irene

le trouble d’anxiété généralisée

Irene

Les tics et les tocs peuvent devenir des problèmes très sérieux

Irene

La phobie du dentiste : Plus jamais peur du dentiste !

Irene

Soigner une mauvaise image de soi en communicant au subconscient

Irene

Crise d’asthme aigue et hypnose font-ils bon ménage ?

Irene