1000fom.org
Image default
Santé

Surentraînement, repos hebdomadaire et musculation

Le risque de surentraînement : à éviter !

Dans l’organisation de votre programme de musculation, il y a une erreur à éviter absolument : le surentraînement. Pour cela, il faut savoir s’entraîner raisonnablement, notamment en prévoyant un jour de repos hebdomadaire.

S’entraîner tous les jours ?

Comme cela a déjà été évoqué ici l’un des dangers qui guette votre programme de musculation et risque de vous empêcher de progresser, c’est le risque de surentraînement. On ne va pas le redéfinir ici dans le détail, disons simplement que c’est un état dans lequel le corps n’arrive plus à récupérer de ses séances d’entraînement et donc en terme de muscles, on stagne ou on regresse, alors que l’on continue à s’entraîner régulièrement !

En s’entraînant TOUS les jours, du lundi au dimanche, on peut penser s’assurer la voie du succès… mais pas du tout ! Un sportif qui s’entraîne absolument tous les jours court justement ce risque de surentraînement. Il faut donc éviter de s’entraîner tous les jours. De plus, dans l’entraînement, il ne faut pas travailler deux jours d’affilée le même muscle : sinon ce dernier ne peut pas récupérer.

Comment éviter le surentraînement ?

Tout simplement en suivant ces quelques conseils :

  • Prévoir un jour de repos hebdomadaire : en fonction de votre objectif et de vos possibilités, vos entrainements devraient se dérouler 3 à 6 jours par semaine. 6 jours est le maximum, il faut garder le 7è jour comme « repos » autrement dit aucune activité d’entraînement sportif pour ce jour de repos, pour laisser au corps l’opportunité de récupérer.
  • Prévoir éventuellement des journées plus légères, entre deux journées chargées niveau entrainement. Par exemple insérer au milieu de la semaine une séance cardio/abdos peut permettre de faire un break après deux jours d’entraînement avec haltères intensifs.
  • Dormir suffisamment chaque nuit : on l’avait déjà évoqué ici il est important de dormir suffisamment pour laisser une chance aux muscles de récupérer
  • Ne pas travailler deux jours d’affilée le même groupe musculaire : si vous avez lundi fait les pectoraux, alors il faut attendre mercredi ou jeudi avant de les travailler à nouveau.

Personnellement j’utilise en général le dimanche comme jour de repos hebdomadaire. Mais cela peut varier en fonction de vos disponibilités et de vos impératifs : trouvez le compromis qui vous convient le plus et vous permettra d’éviter le surentraînement !

A vos succès sportifs !

Fabien

Autres articles

Nager pour bruler les graisses

Irene

Protéine de soja contre protéine whey : le match

Irene

S’entraîner avec un foam roller

Irene

Quel ratio entre glucides, lipides et protéines dans la nutrition sportive ?

Irene

La Zumba, s’entraîner en dansant !

Irene

Quels sont les avantages des implants dentaires ?

Irene